Que ce soit par crainte de la volatilité ou pour des raisons réglementaires, les Européens investissent trop peu en actions. C’est ce que rappelle Hughes Beuzelin, co-fondateur de BDL Capital Management, dans une tribune parue dans Les Echos. Un plaidoyer pour que les investisseurs du Vieux continent entourent leurs entreprises de l’intérêt qu’elles méritent. Et gardent ainsi leur contrôle.

(cliquer sur l’image pour accéder à l’article)

fr_FRFrançais