Lettre de la gestion BDL Rempart Europe et BDL Convictions - Janvier 2020

Temps de lecture : 1 min
   Publié le  
January 23, 2020
 par 
BDL Capital Management

Lettre de la gestion BDL Rempart Europe et BDL Convictions - Janvier 2020

<!-- wp:paragraph --> <p>Chers co-investisseurs,</p> <!-- /wp:paragraph --> <!-- wp:paragraph --> <p>Vous trouverez dans cette lettre l’analyse de la performance des fonds BDL Rempart Europe et BDL Convictions pour l’année 2019 ainsi que nos idées d’investissements pour 2020.</p> <!-- /wp:paragraph --> <!-- wp:paragraph --> <p>Après la débâcle des marchés en décembre 2018, nous écrivions à nos investisseurs dans notre lettre de janvier 2019 « nous retrouvons des valorisations intéressantes pour déployer notre capital sur des entreprises dont nous apprécions les modèles économiques et l’équipe dirigeante. Nos outils informatiques et quantitatifs qui permettent de les mesurer sont récents mais nous n’avons pas souvenir d’avoir pu constituer depuis la crise de 2008 un portefeuille d’investissements long aux multiples de valorisation aussi attractifs. Le rendement moyen du free cash-flow de nos investissements long est supérieur à 10% ».<br> Nos performances 2019 ont été bonnes malgré un contexte compliqué. La croissance globale a montré des signes de faiblesses à cause, entre autres, des incertitudes liées au conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine, le Brexit et les nombreux soulèvements populaires comme celui de Hong-Kong. Les banquiers centraux, comme si nous étions en crise, sont une nouvelle fois venus à la rescousse des marchés financiers en repoussant les risques de récession pour plus tard. Les acteurs économiques sont encouragés à accumuler de la dette et les prix des actifs financiers sont au plus haut. Désormais, le risque est que les banquiers centraux finissent par venir à cours de munitions. La réponse la plus commune est que les politiques fiscales viendront à ce moment-là, à leur tour, à la rescousse. L’argument se tient car l’insatiabilité des banques centrales à acheter la dette des états donnerait l’espace fiscal nécessaire aux gouvernements de plus en plus populistes. La question est donc de savoir si le tempo des politiques sera suffisamment rapide pour diagnostiquer et anticiper à temps les prochains risques de récession.</p> <!-- /wp:paragraph --> <!-- wp:paragraph --> <p></p> <!-- /wp:paragraph --> <!-- wp:more --> <!--more--> <!-- /wp:more --> <!-- wp:paragraph --> <p>La suite de la lettre de gestion de Janvier est disponible ici : </p> <!-- /wp:paragraph --> <!-- wp:spacer {"height":31} --> <div style="height:31px" aria-hidden="true" class="wp-block-spacer"></div> <!-- /wp:spacer --> <!-- wp:file {"id":7930,"href":"https://www.bdlcm.com/wp-content/uploads/2020/01/Lettre-de-la-gestion-BDL-Rempart-Convictions-20-01.pdf"} --> <div class="wp-block-file"><a href="https://www.bdlcm.com/wp-content/uploads/2020/01/Lettre-de-la-gestion-BDL-Rempart-Convictions-20-01.pdf" target="_blank" rel="noreferrer noopener">Lettre-de-la-gestion-BDL-Rempart-Convictions-20-01</a><a href="https://www.bdlcm.com/wp-content/uploads/2020/01/Lettre-de-la-gestion-BDL-Rempart-Convictions-20-01.pdf" class="wp-block-file__button" download>Télécharger</a></div> <!-- /wp:file --> <!-- wp:paragraph --> <p></p> <!-- /wp:paragraph -->

Lettre de la gestion BDL Rempart Europe et BDL Convictions - Janvier 2020