TotalEnergies est en passe de devenir l’un des leaders de la transitions énergétique. Il dispose de nombreux atouts pour y parvenir, dont une réelle solidité financière.

Le grand public n’associe pas a priori TotalEnergies, le nouveau nom de Total, à la transitions énergétique. La perception commune est celle d’un groupe pétrolier, spécialiste des énergies fossiles. Elles contribuent effectivement à la quasi-totalité des profits (95%), aujourd’hui. Mais, contrairement à une idée reçue, l’entreprise est d’ores et déjà l’un des premiers producteurs d’énergie renouvelable, auxquelles elle consacre 20% du total de ses investissements. Et elle va le rester. A horizon 2025, TotalEnergies ambitionne de porter sa capacité de production d’électricité « propre » à 35 gigawatts, assurant ainsi sa place parmi les leaders. Cet objectif semble à portée de main, avec plus de 20 gigawatts déjà couverts par des contrats d’achat d’électricité.

Lors de l’Assemblée Générale de Total, tenue fin mai, certains actionnaires, appelés à approuver une résolution concernant le plan climat du groupe, ont reproché aux dirigeants leur manque d’ambition climatique. La résolution climat du groupe a finalement été approuvée à 91,88%, et les critiques émises paraissent peu fondées, à voir le doublement à venir des capacités de l’énergéticien dans l’énergie renouvelable. D’autant que cette croissance future n’a rien d’hypothétique : la prévision repose sur des concessions acquises, des projets déjà engagés, dont le volume global est parmi les plus importants, dans l’univers des énergies renouvelables. Pour les mener à bien, le groupe peut s’appuyer sur une longue expérience industrielle des projets complexes à grande échelle. Ne vaut-il donc pas mieux, pour un investisseur, accompagner des groupes comme TotalEnergies dans leur transformation plutôt que de de chercher à les entraver en exigeant des ruptures irréalistes ?

Solidité financière

Le plan climat de TotalEnergies paraît d’autant plus sérieux que son financement est assuré, reposant sur un bilan très solide. Le groupe n’a pas à faire face à un endettement important, la dette nette représentant seulement 1,3 fois l’EBITDA anticipé pour 2022. Fort de son bilan, il n’aura aucune difficulté à financer ses nouveaux projets dans le renouvelable.  

Une valorisation attractive

La capitalisation boursière de Total Energies représente 10 fois ses bénéfices de 2021. Les investisseurs semblent prendre en compte uniquement les activités traditionnelles du groupe, effectivement sur le déclin, en raison de la transitions énergétique, sans considérer qu’elles ne s’arrêteront pas demain, et qu’elles vont financer au cours des prochaines années les projets dans le renouvelable. D’ores et déjà, Total n’est plus vraiment ce qu’il est convenu d’appeler un groupe pétrolier, mais un énergéticien diversifié, d’où l’adoption, justifiée, du nouveau nom, TotalEnergies. L’entreprise a toutes les capacités à devenir un des leaders de l’énergie renouvelable.

Protection contre l’inflation

En attendant, elle distribue chaque année un dividende. Et les valeurs pétrolières ont toujours offert, historiquement, une protection contre l’inflation, dont on sait qu’elle réapparaît actuellement, sous l’effet de la reprise économique et des plans de relance américains très largement dimensionnés. Les profits des entreprises pétrolières – et donc les dividendes distribués- sont en effet corrélés à la hausse des prix, qui dope les cours de l’or noir… Cette inflation n’empêchera en aucun cas TotalEnergies de financer sa croissance dans les énergies renouvelables, bien au contraire.

Ce document a été réalisé à titre d’information uniquement et ne constitue pas une offre de vente. Ce document ne doit être ni transmis, ni copié, ni reproduit. Ce document n’est pas et ne saurait en aucun cas être interprété ou perçu comme étant une offre ou une sollicitation à investir dans le fonds présenté, ni comme un document contractuel. Ce document est destiné à des clients professionnels.
Malgré tous les efforts mis en œuvre par BDL Capital Management pour obtenir des informations de sources fiables, BDL Capital Management ne garantit en aucun cas que les informations ou les opinions contenues dans ce document sont correctes, fiables ou complètes. Ces informations sont fournies à titre d’information et à usage personnel uniquement. Aucun élément de ce document ne constitue un conseil d’investissement, un conseil juridique, fiscal ou de toute autre nature, ni ne doit inspirer quelque investissement ou décision que ce soit. Les informations contenues dans ce document ne sauraient se substituer au jugement du destinataire sur lequel celui-ci doit se fonder.
En tout état de cause, les informations présentées ne sont pas suffisantes pour avoir une compréhension permettant d’investir en toute connaissance de cause dans l’instrument financier cité.

BDL Capital Management, en tant que société de gestion, peut sur la base de ses analyses internes, détenir les instruments finaciers mentionnés au sein de ce document, à travers ses fonds. A la date de publication de ce document, BDL Capital Management est actionnaire de TotalEnergies.

Les cas d’investissement cités sont présentés sur la base des informations disponibles au 7 juin 2021 et ne représentent pas nécessairement les investissements actuels de la société de gestion qui peuvent être modifiés à tout moment.

Pin It on Pinterest

Share This